Témoignages entreprises

Les témoignages sont authentiques mais néanmoins confidentiels, ils émanent de dirigeants d’entreprises (TPE, PME, ETI) de secteurs d’activités différents (pharmacie, aéronautique, mécanique, service à l’industrie, silicone, bâtiment, logiciels).Ils reflètent les différents enjeux stratégiques des participations à des salons professionnels (développement commercial, à l’international, prospection, veille, nouveaux secteurs d’activités marchés et autres …).Ces témoignages présentent l’approche méthodologique, les outils, l’appropriation de la culture offensive/défensive de l’information, les résultats obtenus et l’indispensable mise en œuvre d’une stratégie opérationnelle structurée pour la réussite des déploiements sur les salons professionnels.


1- L’intelligence économique a permis à notre entreprise de changer radicalement de point de vue sur sa veille, en nous permettant de gagner en organisation, en efficacité et en pertinence. La méthodologie est claire, pratique, centrée sur les enjeux de l’entreprise. Nos participations salons revêtent à présent une véritable valeur ajoutée, partagée par toute l’équipe, qui a pris conscience de l’avantage concurrentiel que cela pouvait apporter à l’entreprise. Nous ne pourrons jamais plus participer à un salon comme avant.


2- L’intérêt des salons est de mieux faire connaître l’entreprise, et c’est la répétabilité de présence qui véhicule notre message, notre influence sur notre marché, et notre image. L’importance de l’action Volcanie a tout son sens sur ce point. Le fait d’acquérir une méthode permet une meilleure organisation et recueil d’informations, ainsi plus facilement exploitable après salon, notamment par l’utilisation d’outils et supports pertinents. La formation permet aussi la sensibilisation des dangers liés à l’intelligence économique, de transmission d’informations confidentielles à des concurrents, de l’image transmise à travers nos documents, notre stand, notre posture, … L’acquisition de méthodologie initiale et la fréquence de salons permet dans le temps d’adapter nos méthodes internes en s’appuyant sur des outils génériques pertinents.


3- J’ai rencontré Claudine et François en 2014 lors d’une formation collective en Région Auvergne sur le thème de l’IE. Ils ont aidé mon équipe à préparer un salon stratégique destiné au développement de nos activités dans le domaine de la santé. Nous avons fait le meilleur salon que nous n’avions jamais réalisé jusqu’alors. L’approche structurée et globale de leur outil Prediesoft a permis une préparation sereine de cet évènement, et la mise en œuvre efficace et performante de notre plan commercial auprès de cibles préalablement identifiées et consignées dans l’outil. En parallèle, mes équipes ont appris à manager des informations stratégiques et confidentielles de la société soit en les protégeant soit en les utilisant habilement pour influer sur le marché. Ces bonnes pratiques ont été systématisées depuis. Avec l’outil Prediesoft, nous avons appris l’art de monter en première ligne tout en protégeant nos arrières.


4- L’élément majeur a été tout le travail autour des salons et des congrès, en France comme à l’international. Cela nous a amené de la méthode, autant sur le volet défensif, « comment protéger nos informations lorsque l’on est exposant », qu’offensif, « comment aller chercher les bonnes informations et les bons contacts quand nous sommes visiteurs ? ». Cela nous a permis de structurer notre approche des nouveaux marchés internationaux. Cela a également amené plus de communication et d’échanges d’informations dans l’entreprise. Par exemple, autour d’un salon, on évoque plus de sujets en préparant l’événement ou en traitant l’information pour la qualifier et la traiter derrière. Les résultats sont donc essentiellement internes avec de nouveaux process, de nouvelles pratiques de la part des salariés, de nouveaux outils et un tempo différent. L’Intelligence Économique devient une démarche clé au service de notre innovation et de notre développement international.


5- Pertinence de la phase « préparation » en amont de la visite du salon du Bourget ? Je répondrai, après avoir participé à la formation de François et Claudine ROUGEOLLE, que la préparation d’un salon est non seulement pertinente mais PRIMORDIALE. Tout d’abord, en proposant cette formation, ils nous proposent un temps avant le salon, consacré uniquement à celui-ci. Cette projection, avant l’heure, nous fait prendre pleinement conscience que nous allons naviguer hors de nos repères, de façon plus ou moins anonyme, qu’il y a quantité de possibles, de portes qui peuvent s’ouvrir. Mais ces portes ne s’ouvriront pas par magie. Il va falloir récupérer les clés, les codes nous permettant de les ouvrir, construire un chemin nous permettant d’optimiser nos déplacements pour nous y rendre, sans perdre de temps, et tracer tout cela pour que, le moment venu, nous soyons efficaces et orientés «  cibles ».

Cette formation permet, non seulement, de prendre pleinement conscience que la visite d’un salon se prépare si l’on veut en retirer des retombées  mais elle créée aussi l’envie de découvrir le salon avant l’heure, en première, de connaître le lieu, les exposants. Elle fait naître une dynamique agréable et très constructive. De plus, François et Claudine ROUGEOLLE nous donnent Informations, conseils pratiques et outils facilitateurs pour cibler, tracer les données utiles à l’organisation de  la visite. En ce qui me concerne, la formation qu’ils proposent autour de la préparation du salon, a transformé ma visite du salon du Bourget. Ma journée de visite était construite ; les objectifs fixés. J’avais l’agréable sentiment d’être prête. J’étais confiante, avait un plan de « bataille », « une stratégie ». Tout avait été anticipé et s’est passé comme prévu. J’en suis repartie avec des réussites et la satisfaction d’avoir optimisé ma journée, d’avoir accompli, rempli ma mission. La visite d’un salon est une vraie opportunité à saisir et elle peut être complètement optimisée en la préparant en amont. Il y a eu l’avant…et il y aura l’après «  salon du Bourget de juin 2017 ». De nouvelles pistes, routes sont ouvertes…


6- Pour accompagner sa stratégie de diversification dans l’Aéronautique, le groupe que je dirigeais avait décidé de faire le salon de l’Aéronautique du Bourget. Conscient de l’enjeu, j’avais décidé de suivre la démarche préconisée par le Cabinet ROUGEOLLE. De notre retour d’expérience, je retiens les points suivants : un salon, c’est un projet stratégique de développement dans un nouveau secteur d’activité, un salon, c’est un moyen d’acquérir beaucoup d’informations en peu de temps, dans un contexte favorable, l’importance de la « feuille de mission » pour chaque participant, afin de définir les informations à collecter, les aspects sécuritaires à ne pas négliger pendant le salon, le travail important à effectuer dans des délais courts après le salon pour traiter les informations requises (point souvent négligé). Les résultats ne sont pas immédiats sauf opportunité ; avec certitude, si l’exploitation des informations est faite méthodiquement, c’est un moyen rapide de se développer à moyen terme par l’accès à de nouveaux clients. C’est aussi, par la veille qui aura été effectuée sur le salon, de disposer d’informations importantes (concurrence, technologies, …) pour son développement futur.


7- Nous avons intégré à nos bonnes pratiques : Un brief pour statuer sur ce que nous pouvons dire ou ne pas dire sur l’entreprise quand on se déplace sur un salon, plus la formulation des informations que nous cherchons, en se rappelant que les informations « étonnantes » sont importantes à faire remonter. Une exploration préalable des exposants pour s’organiser et être efficace. Une préparation logistique suffisamment en amont.


8- Après validation de notre volonté d’exposer au salon BATIMAT, nous avons fait le choix de nous faire accompagner sur la mise en place, l’organisation et l’optimisation d’un salon de cette envergure. Nous avons fait appel au Cabinet ROUGEOLLE, qui nous a apporté la structure et les fondations afin que la réussite de cet événement soit à la hauteur de ce que l’on espérait ! Certains éléments paraissent tellement logiques que nous n’y pensons pas forcément, grâce à l’intervention du Cabinet nous avons pu travailler sereinement sur cet objectif de réussite d’un salon international ! Une étude complète a été réalisée afin que l’organisation en amont, pendant et en aval soit performante et optimisée. Des outils nous ont été mis à disposition afin de ne pas passer à côté d’une étape : de la préparation du stand jusqu’à la relance clients (les contacts) post salon.


9- Nous faisons un salon international par an vraiment stratégique pour notre activité et notre visibilité. Grâce à l’accompagnement salon du programme VOLCANIE, nous sommes passés d’une veille opportuniste théorique à une véritable stratégie d’intelligence économique. Le résultat est sécurité, efficacité, sérénité, rentabilité. Les données collectées sont devenues de véritables informations opérationnelles. Avec un cycle de l’information de plus en plus rapide et un environnement qui évolue toujours plus vite, plus que jamais cette discipline doit être intégrée et mise en pratique par les dirigeants.J


10- Nous avons suivi une formation sur une période de un an liée à l’intelligence économique, appelé VOLCANIE. Dans le cadre de cette formation, dispensée par Claudine et François ROUGEOLLE du cabinet d’intelligence du même nom, un aspect nous a particulièrement intéressé c’est tout ce qui touche à l’organisation et participation aux salons professionnels, puisque étant présents en tant qu’exposants ou visiteurs sur les salons de la professions (industrie). Les bonnes pratiques enseignées par le cabinet ROUGEOLLE nous ont permis de mettre en place une véritable « stratégie salon » offensive et défensive, selon si nous étions visiteurs ou visités. D’ailleurs, nous avons grâce à cela pu débusquer des concurrents venant prendre de l’information et se faisant passer pour des clients par exemple ! Nous avons donc pris conscience que participer à un salon créait des opportunités mais représentait aussi de réelles menaces et qu’il convenait de prendre les mesures nécessaires (bonnes pratiques) afin de donner les informations et faire la promotion de nos produits à nos clients et uniquement à nos clients…mais aussi d’avoir la possibilité de recueillir de l’information légalement sur les stands de nos concurrents.


….